Actualités


La rubrique économique - leprogrès.fr - 22/11/2011


«Le laboratoire Abbou collabore avecun centre d’usinage unique en France.

Innovation. Pour devenir Laboratoire, centre de compétence, Albert Abbou, a choisi la carte de la haute technologie Zfx.

 

C’est dans des bâtiments flambant neufs qu’Albert Abbou reçoit. Le PDG du laboratoire éponyme de prothèses dentaires a emménagé en août dernier dans ses locaux de 900 m². La raison ? La création d’une nouvelle entreprise, Zfx Lyon, un centre d’usinage pour prothèses dentaires de haute précision. En consentant 500 000 euros d’investissements, le prothésiste devient le premier centre Zfx en France, le dixième dans le monde. Et s’attaque par la même occasion à une nouvelle clientèle : les prothésistes dentaires, soit près de 6 000 laboratoires en France.


Pour assurer le développement de cette nouvelle activité, le dirigeant compte s’appuyer sur les trente ans d’expérience du laboratoire Abbou. L’entreprise, qu’il a fondée en 1982, emploie aujourd’hui 16 techniciens se consacrant à la réalisation de prothèses dentaires. Sa clientèle est composée de 45 cabinets dentaires en France, auxquels s’ajoutent des clients étrangers, notamment au Gabon. L’activité se concentre toutefois en Rhône-Alpes où le laboratoire réalise près 80 % de son activité.


De la salle à plâtre pour couler des empreintes dentaires jusqu’à l’obtention d’une chape en métal recouverte de céramique, la fabrication d’une prothèse se décompose en huit étapes. Huit étapes durant lesquelles le tour de main des prothésistes façonne un produit unique et sur mesure. Albert Abbou réfléchit cependant à s’émanciper de ce processus artisanal. A la recherche de technologies innovantes pour faciliter la production, il acquiert il y a treize ans une première machine pour fabriquer des éléments en série. Et commence par la même occasion à réaliser de la sous-traitance pour des confrères prothésistes. Le bilan se révèle mitigé. « L’industriel promettait que son robot savait tout faire. Des résultats bien éloignés de la réalité. » Point positif : « Grâce à cet appareil, nous nous sommes formés à l’utilisation d’une machine d’usinage ».


Dix ans après, à l’occasion d’un salon professionnel en Allemagne, Albert Abbou découvre la technologie Zfx. Il s’agit d’un triptyque technologique alliant scanner, logiciel CAO (conception assistée par ordinateur) et centre d’usinage capable de fabriquer tout type de prothèse dans tous les matériaux. Un essai suffit à le séduire.Il décide dans la foulée de déménager son laboratoire situé à Lyon pour la zone industrielle de Décines-Charpieu où il réunit ses deux sociétés. « Dans des locaux plus spacieux pour accueillir une machine de plusieurs tonnes », précise-t-il.


Sûr du potentiel de Zfx, Albert Abbou prédit : « dans moins de cinq ans, les laboratoires n’ayant pas pris le virage de la technologie numérique auront du mal à répondre à la demande. »

Article dans la rubrique économique du progrès.fr 22/11/2011

http://www.leprogres.fr/economie/2011/11/22/le-laboratoire-abbou-se-dote-d-un-centre-d-usinage-de-500000

 


© 2010 - Laboratoire Abbou - 89 avenue des bruyères, 69150 Decines-Charpieu - tél : 04 78 58 40 55 - contact@laboratoireabbou.com - Mentions Légales
Création de site internet: Cianeo